Blindés Russie JSU 152 M1945


Le JSU 152 Mdle 45
 1/35 Conversion Azimut
Claude Balmefrezol



 

 

La lignée des chars J. S. (Joseph Staline) a été très prolifique en URSS. Les premiers J. S. sont apparus en 1943 avec le JS1 mais il a fallu attendre 1944 et l'arrivée du J.S 2 pour trouver un engin capable de damer le pion aux Tigre et Panther , Ensuite est apparu en 1945 le JS 3. qui était prévu pour combattre le Koning Tiger . Apres la guerre les JS3 et ses dérivés furent exportés chez tous les alliés de l'URSS à savoir la Chine Cuba Corée du Nord et bien d autres pays comme l'Egypte.Entre autres sous mle vocable de T10 M Il a servi jusque dans les années 1970 en Extreme Orient Soviétique comme pill box en Mandchourie. quelques derives ontt été construits sur ce chassis parmi lesquels celui qui nous interesse ce jour le Canon automoteur JSU152 Mdl 1945
C’est un canon automoteur qui a été développé pour contrecarrer l'apparition du Tigrer royal. En effet l'arrivée sur le front de cet engin obligea les Soviétiques à trouver une parade pour pouvoir le combattre .Il fut donc décidé de créer un engin en utilisant comme cela se faisait habituellement le châssis d'un char existant .Cela avait été fait avec le JSU 152 sur le châssis du JS2.L’engin developpé sur le châssis du JS3 devait recevoir un canon de 152 mm et être armé de deux mitrailleuses de 12 .7 DSn Km M. dont l'une se trouvait en superstructure. Malgré la réalisation d'un prototype qui est conservé actuellement au musée de Kublinka cet engin fut abandonné peu de temps après. La guerre étant terminée l'emploi de matériels aussi puissants n'était plus d'actualité. Toutefois cet engin était supérieur aux modèles développés précédemment sur le châssis JS 2. Caisse plus profilée. Blindages plus puissants. motorisation à l'avenant.


LA MAQUETTE
 



le JSU Vue avant droit



Le JSU vue de Face avec l 'ajout de la plaque le JSU vue de 3/4 avant gauche
sur le glacis avant



La lecture d'un article sur le J.SU152 paru l'an dernier dans un Steel Masters me donna l'envie de réaliser moi-même cet engin. Je me suis procuré la conversion Azimut bien qu'une autre existe chez Cromwell ainsi que le char JS3 de la marque Trumpeter.A la lecture des critiques formulées sur Steel Masters je m'attendais à beaucoup de difficultés. Certes la conversion Azimut n'est pas faite pour le modèle Trumpeter mais les modifications à apporter pour l'adapter sur le modèle chinois sont mineures et à la portée d'un maquettiste normal. L'ouverture de la boîte de conversion ne me réservera aucune mauvaise surprise mis a part le bout du tube du canon ébréché. La résine est de bonne qualité et l'ensemble n'est pas vrillé.Le plan est comme d'habitude très en dessous de ce que l'on attend. Le kit Trumpeter est un bon kit largement au niveau des kits occidentaux .Quel chemin parcouru par cette marque en trois ans. La tâche la plus ardue a été de marier les deux corps.Pour ce faire j’ai travaillé la partie avant plastique ainsi que la partie résine pour que toutes les deux s'emboîtent facilement. J'ai dû toutefois greffer une plaque de plastique sur le glacis inférieur avant pour camoufler un petit jour. Mais une fois l'ensemble finit cela ne se voit pas. Le reste se monte sans problème .

Le JSU 152 vue de profil droit



le JSU 152 vue superieure vue du JSU 152 lateral droit

J’ai ensuite collé les deux coques ensemble. Une fois l'ensemble monté, je me suis rendu compte que la plage arrière en résine n'était pas à mon goût et mal gravée. Là aussi une question est venue à mon esprit : pourquoi les ingénieurs soviétiques avaient-ils utilisé une plaque arrière différente de celle du JS3 ? Ayant discuté avec le boss d 'Azimut il ne comprend pas pourquoi, j'ai modifié moi aussi (tout comme l'auteur de l'article sur Steel Master ) la plage arrière. D' après lui le prototype conservé à Kubinka a la plage arrière telle qu'elle est reproduite sur le transkit. Toutefois je me suis donc décidé à greffer la plage arrière de la maquette Trumpeter. Mais comment procéder alors que l'ensemble était deja collé?
Démonter l'ensemble? Impossible sans abîmer irrémédiablement la maquette; Il me restait donc à poncer toute la plage arrière avec ma Dremel. Muni d’un masque filtrant (attention obligatoire car les poussières de résine sont extrêmement nocives) j ai donc poncé le tout pour arriver à n'avoir plus qu'une fine pellicule de résine.
Ensuite j'ai pris des mesures pour adapter la plage arrière du JS3 Trumpeter. La greffe a été ensuite placée et elle s'adapta parfaitement. J'ai du toutefois refaire les flancs arrières pour remettre l'ensemble nickel.

2 photos du JSU après "greffe" de la plage arrière (comme vous pouvez vous rendre compte tout sert dans le maquettisme)

Ensuite toutes les finitions ont été apportées: boulons, courroie, phares, klaxons, échappements et armements. La mitrailleuse a eu son tube percé pour plus de réalisme.

La mitrailleuse antiaérienne avec l'embout foré, ensuite photos de la casemate avec lot de bot et enfin arrière du char avec trappes d'accès au moteur

 

Je ne vous cache pas que le Putty a été nécessaire pour masquer certains détails et certaines erreurs. Le véhicule est ensuite passé en peinture et a reçu trois voiles légers de Tamiya XF5 .Un léger dry brush et un lavis traditionnel ont été appliqués et pour finir ,une fois les décalcomanies placées sur l'engin, un léger voile de gris a été pulvérisé sur celui-ci. De même, à côté des échappements de la poudre noire simule la poussière d'échappement.



Echappements de l'automoteur Casemate vu supérieure Vue plage arrière

Comme c'est un engin qui n’a pas été utilisé longtemps (il a été rapidement remisé dans un hangar) je n'ai pas insisté sur le vieillissement .La décoration est purement fantaisiste.


Conclusion. La réalisation de cette maquette m'a procuré beaucoup de plaisir. J'adore les engins soviétiques. Ils ont de la gueule et cela sort des sentiers battus des engins américains ou allemands. Je vous recommande vivement la réalisation de cette maquette qui est à la portée de tout le monde. Rapport qualité prix excellent.



 Canon et masque du canon