Blindés USA 1943 U.S. Light tank M3 Stuart

U.S. Light tank M3 Stuart Tamiya 1/35
 

 

Vincent Burgat

 

Petit char bien connu des maquettistes, le M3 Stuart est représentatif du renouveau de l’industrie d’armement des USA à la veille de leur entrée en guerre. Si il est moderne dans sa composition avec une tourelle biplace, un équipement radio et un armement décent (au moment de sa sortie), le Stuart reste archaïque avec ses blindages verticaux assemblés par rivetage… Cela n’empêchera pas ce petit engin de servir fièrement sur tous les fronts, des jungles des Philippines aux steppes russes en passant par l’Afrique du nord.

Ayant acquis auprès de l’ami Napo un antique modèle Tamiya (et Napo n’est pas détaillant en maquette !!), je me lance dans une étude documentaire du véhicule. Le modèle Tamiya a le mérité d’être un des 3 modèles de maquette en plastique injecté au 1/35 encore disponible sur le marché.
Il existe les M3 et M3A1 de chez Academy Minicraft et le M3 diesel de chez Tamiya. Diesel ???? En effet les ingénieurs nippons ont pris leurs mesures sur le M3s conservés à Aberdeen dans le Mariland (USA). Hors ce dernier est un survivant des quelques 1285 M3s pourvus d’un moteur Diesel Guiberson.

 

Montage

 

La beauté des maquettes Tamiya, même après 40 ans, reste l’homogénéité du kit, la qualité de l’assemblage, la majorité des détails sont représentés et ils restent une base solide pour des conversions et des scratchs. Partant de ce postulat, j’assemble mon Stuart au sortir de boite à l’exception de quelques détails :

Reprise complète de la plage arrière, je transforme mon M3s diesel en M3 essence (au plomb). Pour cela il suffit de reprendre les tubulures d’admission d’air à partir des filtres situés de chaque côté de la caisse
Positionnement d’une grille métallique pour la ventilation
Remplacement de la mitrailleuse anti-aérienne Cal.30 Tamiya par un modèle Academy Minicraft beaucoup plus réaliste
Ajout de l’impédimenta habituel : sac à dos, pelle pliante, gourde…
Perçage des optiques de phare et des canons des armes

Afin de faciliter la mise en peinture, je décompose le kit en 2 sous-ensembles : caisse et tourelle. Les trappes de la tourelle sont positionnées ouvertes.

Les chenilles sont assemblées mais pas montées sur le char afin de faciliter leur mise en peinture.

 

 

 

Peinture

Je souhaite représenter un véhicule opérant en Afrique du nord après le 11 novembre 1942. Afin de représenter un véhicule opérant en zone aride et poussiéreuse, je vais abuser de brossages à sec et de jus couleur sable.J’attaque la peinture du blindé, sans ses chenilles, par une couche de base en acrylique Tamiya. Un jus de peintures à l'huile diluées à l'essence de térébenthine est appliqué dans toutes les lignes de structure, les creux et autres recoins. Un mélange aléatoire d’huile d’artiste couleur terre d’ombre brulée, terre d’ombre naturel et ocre va ainsi être appliqué.
Un premier brossage à sec de Humbrol 86 vient égaliser les teintes. J'applique ensuite une succession de brossages à sec toujours en Humbrol 86 mais en éclaircissent les teintes en ajoutant du Humbrol 94. Je prends soin d'accentuer les brossages sur les parties supérieurs. Le glacis avant, les bas de caisse et le train de roulement recevront une succession de brossage à sec éclairci jusqu’à un mélange Humbrol 94+34.
Quelques coulures de rouilles et de graisse sont représentées aux endroits stratégiques  (soudure, bouchon d’essence…).
Les chenilles, farcies de poussière après de longues étapes sur piste sèche, reçoivent une couche de base en Tamiya sable. Ensuite un brossage à demi sec en Humbrol 33 vient faire ressortir le caoutchouc des patins.Je traite les éléments métallique un par un avec un mélange variable de Humbrol 186/70/29. Une fois secs ces ferrailles seront légèrement brossées à sec en Humbrol 56.Enfin un brossage en Humbrol 72 fini d’empoussiérer mes chenilles. Une fois sèches, je positionne les chenilles sur mon Stuart.

 

 

Figurines

Un ¾ de tankiste est inclus dans le kit. Les parties chaires sont travaillés par éclaircissement avec un mélange Humbrol et d’huile d’artiste. Les pommettes et le tour des yeux plus propres et protégés du soleil par les lunettes sont davantage éclaircis.L’uniforme, poussiéreux, est peint à l’Humbrol 30+72 puis éclairci par brossage à sec.

 


Les accessoires en tissu sont traités de la même manière.